L'ayurveda, sagesse de l'équilibre

L’ayurveda… On en a tous déjà entendu parler, mais qu’est-ce que c’est exactement ? Pourquoi et comment cette discipline peut-elle nous aider à améliorer notre bien-être au quotidien ? Quels sont les sages principes ayurvédiques et comment les utiliser ?

Pour résumer, l’ayurveda est à la fois une médecine d’origine indienne, un art de vivre et une variété d’outils simples et efficaces pour se sentir en pleine forme au quotidien.

Très liée à d’autres disciplines comme par exemple le yoga, l’ayurveda propose une manière originale et accessible de percevoir son corps et son bien-être. En ayurveda, la santé n’est pas seulement l’élimination des maladies, c’est avant tout le maintien d’un équilibre sain sur les plans physique, psychique et en lien avec son environnement.

Une bonne hygiène de vie, des massages, une alimentation équilibrée et adaptée à sa constitution, un soupçon de phytothérapie… L’ayurvéda nous guide au quotidien et nous incite à renouer avec nos envies et besoins intimes pour mieux sentir ce qui nous fait du bien.

On détaille ça tout de suite dans cet article. Il a pour but de vous présenter brièvement cette discipline ancestrale en vous donnant quelques petits exercices pour commencer à l’infuser dans votre vie de tous les jours.

Vous avez dit ayurveda ?

Voyons tout d’abord ce qu’est l’ayurveda, une discipline millénaire qui nous vient tout droit de l’Inde.

Un système de santé

L’ayurveda est avant tout un système de santé holistique et préventive.

En réalité, c’est une médecine traditionnelle née en Inde il y a plus de 5.000 ans !

Aujourd’hui, l’ayurveda est reconnue par l’OMS. Elle est encore très pratiquée en Inde mais s’est également énormément développée dans le monde entier.

Un art de vivre

L’ayurveda est aussi un style de vie, un art de vivre.

En effet, en sanskrit, Ayur-veda (ayur – vie, longévité et veda – sagesse, connaissance) signifie «connaissance de la vie et de la longévité ».

L’ayurvéda vise de cette façon trois objectifs :

  • la guérison des maladies,
  • le maintien de la santé
  • et la réalisation de soi.

C’est dans ce but que l’ayurveda va utiliser ses quatre leviers principaux…

Des outils

Les principaux leviers ou outils de l’ayurveda se divisent donc en 4 catégories :

  • L’alimentation,
  • Les massages,
  • La phytothérapie,
  • Les habitudes de vie ou rituels.

On peut également ajouter à ces outils le panchakarma qui est la « cure de détox » ayurvédique. Il est pratiqué en institut par des médecins ayurvédiques expérimentés. Le panchakarma utilise les 4 leviers ci-dessus pendant une durée déterminée (généralement plusieurs semaines) afin de rééquilibrer nos énergies de manière plus drastique.

L’alimentation

Le premier des leviers en ayurveda est l’alimentation. L’ayurveda préconise une alimentation adaptée à la constitution, au style et âge de vie de la personne ainsi qu’une alimentation évolutive en fonction des saisons. Il n’existe pas un seul régime idéal en ayurvéda étant donné que chaque personne a une constitution différente et donc des besoins différents.

Les massages

Il existe de même de nombreux types de massages ayurvédiques. Le plus connu est le massage à l’huile chaude abhyanga. Les massages sont utilisés dans de nombreuses médecines traditionnelles car ils sont un excellent moyen de rééquilibrer les énergies du corps de manière naturelle, saine et respectueuse de l’organisme (et de façon agréable).

La phytothérapie

Par ailleurs, de nombreuses plantes, épices et préparations sont utilisées dans une optique de santé en fonction des déséquilibres de la personne. Les remèdes ne sont pas forcément utilisés au quotidien mais simplement lorsqu’on souhaite travailler de manière ponctuelle au rééquilibrage du corps ou de l’esprit. Ils doivent donc toujours être associés au travail sur les autres piliers, et notamment les habitudes de vie…

Les habitudes de vie

Enfin, l’ayurveda considère l’individu dans son entièreté, en lien avec son mode de vie. Le but est d’essayer d’identifier les adaptation (possibles ou non) dans nos habitudes de vie qui rétablissent notre équilibre vital. Dans cet esprit, on aborde l’hygiène de vie, les hobbies, les activités professionnelles, sociales ou familiales… L’objectif est toujours de tendre vers un système qui nous correspond et qui nous équilibre.

A lire aussi : les 4 piliers du bien-être au naturel.

Les autres disciplines associées à l’ayurveda

L’ayurveda est traditionnellement associée au domaine du corps. Dans cet esprit, elle est complémentaires à d’autres disciplines d’origine indienne qui sont plus ou moins connues et qui abordent des aspects différents de l’humain. Ceci dit, dans toutes ces disciplines on considère toujours l’individu et son environnement de manière holistique. Ainsi, chaque discipline est intimement reliée aux autres :

  • L’Ayurveda : comme expliqué plus haut c’est la science de la vie, c’est-à-dire le domaine du corps.
  • Le Tantra : cette discipline vise à amener un meilleur contrôle des énergies (masculines et féminines) qui nous animent. C’est donc le domaine de l’âme.
  • Le Yoga : c’est la science de « l’Union avec le Divin ». On est ainsi dans le domaine de l’esprit et de la conscience. Le yoga se compose d’asanas (postures de yoga) mais aussi d’exercices de respiration (pranayama) et de méditation.
  • Le Vastu Shastra : c’est la science de l’habitation, c’est-à-dire le domaine de notre environnement extérieur. Vastu Shastra est en réalité l’équivalent indien du Feng Shui.

Ce que l’ayurveda nous apprend

Pour comprendre le fonctionnement de l’ayurveda il faut à vrai dire commencer par comprendre comment on y aborde l’individu dans sa complexité.

Ces principes sont totalement différents de notre manière de penser habituelle. C’est parfois assez déstabilisant, cela peut paraître un peu étrange. Mais c’est aussi ce qui rend cette discipline très intéressante car elle permet de voir son ou ses problèmes selon des perspectives nouvelles.

Il faut un peu de temps pour tester et expérimenter cette façon d’appréhender le monde mais cela vaut le coup. Dépaysement garanti !

Vision holistique et ayurveda

En ayurveda, l’être humain est en fait toujours considéré comme un ensemble corps-âme-esprit unique et cet individu est toujours associé à son environnement. De manière générale, les répercussions dans un domaine (par exemple le corps) vont se répercuter sur les autres (environnement, âme, esprit) et inversement.

En ayurveda on soigne donc un individu dans son entièreté et non une maladie particulière.

On oublie pour un temps la maladie mais par contre on regarde l’humain dans son entièreté.

De plus, on considère que l’état naturel du corps est l’équilibre de nos énergies, l’homéostasie parfaite.

Certains choix, comportements ou facteurs environnementaux peuvent perturber ce fonctionnement naturel et de fait amener à un état de maladie.

Le but de l’ayurveda est alors de rééquilibrer nos énergies pour se rapprocher du fonctionnement naturel et équilibré du corps.

Enfin, chaque individu étant une combinaison unique des différentes énergies et éléments, tous les traitements sont personnalisés, adaptés à la personne et à sa constitution.

Exercice

Vision holistique

Pensez à un problème particulier que vous aimeriez régler dans votre vie ou à un point que vous souhaiteriez améliorer. À quel niveau le situez-vous ? Le domaine du corps, de l’âme, de l’esprit ou de votre environnement ? Essayez d’identifier en quoi ce problème particulier a des répercussions (ou parfois des causes) dans d’autres domaines. Essayez de percevoir de manière pratique cette dimension holistique.

Les 5 éléments

Les 5 éléments en ayurveda : ether, air, feu, eau, terre

D’après la philosophie ayurvédique, l’univers entier, microcosme et macrocosme, serait composé de cinq éléments fondamentaux:

  • L’éther
  • L’air
  • Le feu
  • L’eau
  • La terre

Par exemple, dans le corps ces cinq éléments peuvent se visualiser comme suit :

L’éther

L’éther, l’espace vide, c’est l’espace dans lequel toute forme de vie va évoluer. Dans le corps humain on aura par exemple la cavité abdominale, les artères et vaisseaux, la bouche, le nez, la trachée, etc. L’éther est également associé au sens de l’ouïe.

L’air

L’air représente quant à lui plutôt le mouvement, les échanges, les déplacement. Par exemple, les battements du cœur, la circulation du sang, les impulsions nerveuses, l’expansion et la compression des poumons, les mouvements intestinaux, etc. L’air est associé au toucher.

Le feu

Le feu représente le métabolisme, c’est-à-dire l’énergie de la transformation. Des exemples : le processus de digestion, la matière grise et les cellules du cerveau, les mitochondries productrices d’énergie. Le feu est aussi associé au sens de la vision.

L’eau

Ensuite, l’eau correspond à tout ce qui est liquide, en solution. Par exemple, les sécrétions digestives, les glandes salivaires, le mucus, le plasma sanguin, le cytoplasme. On associe l’eau au sens du goût.

La terre

Enfin, la terre représente la forme solide, ce qui résiste, mais aussi la membrane, l’enveloppe. Les os, le cartilage, les ongles, les muscles, les tendons, la peau ou les cheveux en sont des exemples. L’élément terre est associé au sens du toucher.

Exercice

Les 5 éléments

Intuitivement, essayez d’identifier le ou les élément(s) qui sont les plus présents en vous…
Cela vous servira un peu plus bas quand on abordera les doshas.

Les 3 états d’énergie

Toujours selon la philosophie ayurvédique, il existe deux formes d’énergie :

  • une énergie masculine (Purusha), qui est l’énergie passive, le témoin silencieux ;
  • une énergie féminine (Prakruti), qui est l’énergie active, décisionnaire, créatrice.

Chez l’être humain, l’énergie féminine se manifeste sous la forme de l’Ego. Cet Ego se divise ensuite en trois états d’énergie élémentaires :

  • Sattva Guna : l’équilibre
  • Rajas Guna : le mouvement
  • Tamas Guna : l’inertie
Exercice

Les 3 états d’énergie

Au fil de la journée, on peut s’amuser à identifier quelle énergie nous anime :
Sommes-nous plutôt dans un état d’équilibre serein, c’est-à-dire Sattvique ?
Sommes-nous porté vers l’avant, vers l’action, impatient (que ce soit physiquement ou mentalement), c’est-à-dire Rajas ?
Ou au contraire sommes-nous découragé, impuissant, porté vers la paresse, c’est-à-dire Tamas ?
Quels facteurs (intérieurs ou extérieurs) nous portent vers l’un ou l’autre de ces états ?

Les 3 doshas

Les doshas représentent les fonctions métaboliques et processus vitaux du corps. Il existe ainsi 3 doshas qui forment le fondement du fonctionnement vital :

  • Le dosha Vata,
  • Le dosha Pitta,
  • Et enfin le dosha Kapha.

Chaque être humain naît avec une combinaison unique de ces trois doshas en lui.

On appelle cette combinaison de naissance la prakruti. Elle détermine notre constitution, notre personnalité, notre réaction plus ou moins sensible en fonction des événements extérieurs.

Les 3 doshas en ayurveda : Vata, Pitta, Kapha

Ensuite, au fil de la vie et en fonction des conditions de son environnement, cette combinaison évolue et peut se déséquilibrer. La combinaison actuelle ou présente de la personne est donc appelée vikruti.

L’objectif de l’ayurveda est toujours de revenir vers la constitution de naissance qui est l’état équilibré de la personne.

Vata

Le dosha Vata est composé des éléments Ether + Air. Ce dosha permet la mise en mouvement. Il symbolise tout ce qui a trait aux mouvements dans le corps. Il est aussi relié au catabolisme, c’est-à-dire à la dégradation des nutriments.

Exemple dans le corps humain : le clignement des paupières, la respiration, les mouvements musculaires, les battements cardiaques, les impulsions nerveuses, les mouvements psychiques comme les sentiments et émotions.

Pitta

Pitta se compose des éléments Feu + Eau. C’est le dosha de la transformation, de la digestion (au sens propre comme au figuré), du métabolisme.

Exemple : l’ absorption et l’assimilation des nutriments, la digestion, la régulation de la température du corps, la coloration de la peau, la brillance des yeux, le fonctionnement de l’intelligence.

Kapha

Kapha c’est la combinaison des éléments Eau + Terre. Ce dosha permet la croissance, la réparation, la résistance. Il est aussi associé à l’anabolisme, c’est-à-dire la synthèse des molécules nécessaires à l’organisme à partir des nutriments.

Exemple : la mémorisation, la lubrification des articulations, l’hydratation de la peau, la cicatrisation ou encore l’immunité.

Les excès de doshas ou déséquilibres

La pratique de l’ayurveda repose sur la connaissance de ces trois doshas et de leur état d’équilibre ou de déséquilibre. Lorsque Vata est en excès par exemple, cela pourrait conduire à de la nervosité, de l’anxiété. Si c’est Pitta qui est en excès, ce seront plutôt des excès de colère, des inflammations. Et enfin si Kapha est en excès, on peut avoir affaire à de la léthargie, du surpoids, de la rétention d’eau ou un excès de mucosités.

Prendre conscience de ces états d’équilibre ou de déséquilibre, c’est aussi observer l’influence de notre environnement, des saisons ou de notre mode de vie sur cet équilibre. On peut alors ajuster notre mode de vie en fonction de cette meilleure connaissance de nous-même et de ce qui nous convient.

Exercice

Quel est votre dosha dominant ?

Intuitivement, essayez d’identifier quelle pourrait être votre prakruti ou combinaison de naissance. Qu’est-ce qui vous caractérise le plus ? L’air et le mouvement, le feu et la transformation, ou la terre et la stabilité ?
Quels déséquilibres sont les plus fréquents chez vous ?

Pour aller plus loin, découvrez votre dosha ou vos doshas dominant(s) avec un test spécifique dans cet article dédié aux doshas en ayurveda.

Les 20 caractéristiques de l’ayurveda

Les 20 caractéristiques en ayurveda

Enfin, tout ce qui existe, combinaison unique des 5 éléments fondamentaux (éther, air, feu, eau, terre), peut également être décrit en termes de « qualités » (gunas).

On dénombre 10 paires de qualités opposées :

  • Lourd Léger
  • Lent Brusque
  • Froid Chaud
  • Huileux Sec
  • Doux, Tendre Rugueux
  • Épais Liquide
  • Mou Dur
  • Statique Mobile
  • Subtil Grossier
  • Trouble Clair

Par exemple, les qualités des trois doshas sont :

  • Pour Vata : froid, mobile, sec, léger, subtil, rugueux
  • Pitta : chaud, humide, rugueux, brusque, mobile
  • Kapha : liquide, trouble, lourd, lent, froid, huileux, statique

Pour équilibrer un dosha en excès, on va alors appliquer des traitements aux qualités opposées à ce dosha.

Par exemple, pour équilibrer Vata qui est froid et sec, le massage abhyanga à l’huile de sésame chaude est particulièrement recommandé. Une personne Vata aura également besoin d’un peu de régularité dans sa vie.

Une constitution avec une majorité de Pitta aura davantage besoin de fraîcheur, de douceur et de lenteur. Ce dosha étant très intense, brusque et chaud, il faudra apporter un peu de modération aux personnes de ce type.

Enfin, une personne Kapha préférera un environnement sec et chaud tel qu’un sauna et aura besoin de s’activer, de faire un sport relativement intense, qui permettra d’équilibrer ses tendances à la stagnation.

Exercice

Les qualités qui m’équilibrent

Et vous, qu’est-ce qui vous fait le plus de bien au quotidien ? Préférez-vous les climats frais ou plutôt chauds ? Aimez-vous la légèreté et la rapidité ou vous sentez-vous plus confortable dans un environnement moelleux, onctueux, lent ?
Honnêtement, quel type d’exercice physique vous apporte le plus de bien-être : un sport intense où vous pouvez vous défouler ou un sport doux ? Essayez de partir de ce que vous faîtes déjà et voyez en quoi cela équilibre vos tendances naturelles. Vous forcez-vous parfois à faire une activité qui ne correspond en fait pas à votre constitution ?

A retenir

Tous les exercices sont donnés à titre d’illustration pour mieux comprendre les principes en ayurveda. De manière générale il faudra toujours adapter et personnaliser les conseils selon la personne, sa constitution, son mode de vie, son environnement, etc. Si l’approche vous intéresse, l’idéal est d’approfondir avec une consultation auprès d’un praticien en ayurveda qui saura vous orienter efficacement.

Étant donné que chaque personne est une combinaison UNIQUE de ces 5 éléments, 3 états d’énergie, 3 doshas ou 20 caractéristiques, l’ayurveda nous apprend :

  • que ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas nécessairement pour l’autre ;
  • que tout est lié : corps, âme, esprit… chaque domaine influe sur les autres et inversement. On ne peut pas traiter une seule chose isolément du reste, il faut replacer notre « problème » dans sa complexité ;
  • qu’on doit avant tout expérimenter et écouter intuitivement ce qui fonctionne pour nous, individuellement, pour notre propre bien-être (au lieu d’écouter notre mental ou des conseils génériques) ;
  • que nous sommes tous différents et uniques (comme tout ce qui existe) et que donc… autant commencer à s’accepter tel que l’on est ;
  • qu’il existe des solutions naturelles et efficaces pour rétablir l’équilibre de notre constitution, donc pour se sentir mieux dans sa peau, mieux dans sa tête et en meilleure santé sur le long terme.
Résumé - ce que l'ayurveda nous apprend - Epione bien-être

La règle d’or c’est avant tout de s’écouter et de prendre les recommandations simplement pour ce qu’elles sont, de s’en inspirer, et ensuite de faire ce qui nous fait envie, ce qui résonne en nous, ce vers quoi notre corps a naturellement envie d’aller ou ce que l’on pressent intuitivement comme bon pour nous.

Expérimentez et écoutez, il y a déjà énormément de choses en vous…

Pour aller plus loin avec l’ayurveda

Pour aller plus loin dans la découverte de l’ayurveda ou pour trouver des conseils adaptés à votre constitution, voici quelques pistes :

  • La chaîne YouTube de Natalia April, remplie d’énergie et de bons conseils pour chaque dosha
  • Le podcast ayurveda de Nath et Lauren, avec à chaque épisode un focus sur une thématique particulière dans ce grand territoire qu’est l’ayurveda
  • Le livre : « Mon cahier ayurveda » d’Héloïse Figgé qui aborde l’ayurveda de manière ludique et en douceur
  • Le blog ayurveda au quotidien de Lucie Joao, une vraie mine d’or avec des articles courts et concrets pour mettre en pratique les enseignements de cette discipline

Pour avoir une idée des proportions de chaque dosha dans votre constitution naturelle, vous pouvez télécharger le test de constitution doshique dans l’article sur les doshas.

Enfin, cet autre article sur les 4 piliers du bien-être au naturel explore les différents outils que vous pouvez mettre en place pour améliorer votre énergie au quotidien.


Epione bien-être massages et accompagnements en hygiène de vie

Envie de vous faire accompagner pour travailler sur les fondations de votre hygiène de vie ? Je vous laisse découvrir mon offre de services juste ici :

Enregistrez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement :

Découvrir l'ayurveda
Comprendre l'ayurveda les bases
Ayurveda la sagesse de l'équilibre Epione bien-être
Étiquettes: