Aller au contenu
10 étapes faciles pour une maison Feng Shui Epione Bien-être

Le Feng Shui, vous connaissez ? Cette discipline centrée sur l’aménagement de son environnement nous vient de Chine. Simplement, le Feng Shui vise à harmoniser l’énergie de sa maison de manière à favoriser le bien-être, la santé et la prospérité de ses habitants.

Le Feng Shui est un art à part entière qui mérite qu’on s’y attarde quelques instants. En effet, en travaillant sur l’énergie « Feng Shui » de sa maison, on va favoriser les bonnes ondes… Vous savez, celles qui nous font nous sentir mieux, qui nous donnent du courage ou de l’apaisement, en fonction de nos besoins.

Une bonne énergie chez soi, c’est le bien-être assuré !

Ici l’idée, comme en ayurveda, c’est la recherche d’équilibre. Pas de solution unique donc, mais du cas par cas, en fonction de sa propre énergie et de ses besoins particuliers. Par exemple, pour une personne très « Yang », on va chercher à apaiser avec de la douceur, des matières moelleuses, des couleurs sobres. Au contraire, pour donner de l’énergie à une personne Yin, on pourra jouer avec des couleurs ou des matières plus intenses, dynamiques. Et on va faire ça de manière très précise, avec l’orientation et les différentes pièces de la maison, la personnalité et les objectifs de chacun, etc. C’est tout un art !

Au fait, il existe un équivalent du Feng Shui en ayurveda, qu’on appelle le Vastu Shastra. Les anciens avaient bien compris l’importance de l’énergie d’un lieu, qui s’infuse malgré nous dans nos propres cellules. Soigner son environnement, c’est aussi se soigner soi.

Ici nous aborderons le sujet de manière simple avec ces 10 étapes pour commencer à « feng-shuiser » sa maison. Je vous donne ensuite en bas de l’article des ressources pour aller plus loin si ce sujet vous intéresse.

Étape 1 : Laisser l’énergie circuler !

La libre circulation de l’énergie, c’est la base du Feng Shui pour la maison. On considère que l’énergie, le « chi », est comme un courant invisible qui va circuler dans notre maison. Cette énergie entre par la porte d’entrée et ressort par les fenêtres. En fonction des obstacles sur son chemin, elle va accéder (ou non) à tous les recoins de nos pièces, accélérer, ralentir, parfois stagner à certains endroits. L’idée générale va donc d’optimiser cette énergie pour garantir un courant fluide et positif, ni stagnant ni trop rapide, qui va nous nourrir de ses « bonnes ondes ».

La première chose à faire est donc de faire de la place pour cette énergie. C’est l’heure du grand nettoyage de printemps ! On va vider tout ce qui nous encombre mais aussi tout ce qui nous plombe inconsciemment : les objets qui ne nous correspondent plus, les vieilleries, les choses inutiles ou cassées ou usées, etc.

En fonction de nos ressentis et de nos besoins, on pourra se sentir à l’aise dans une maison plutôt chargée ou au contraire très épurée. Pas de règle spécifique ici, mais pensez tout de même à cette libre circulation de l’énergie. Les coins encombrés d’objets qui stagnent, ce n’est pas l’idéal. De même, en réfléchissant à l’agencement des meubles, on va chercher à optimiser cette circulation pour avoir de l’espace, créer du vide là où c’est nécessaire afin de garantir une certaine fluidité dans la maison.

Lire aussi : 3 méthodes pour désencombrer sa maison.

Étape 2 : Faire un diagnostic de l’énergie de votre maison

La deuxième étape, c’est d’identifier l’orientation de sa maison (ou de son appartement) et de diagnostiquer ainsi les différences d’énergies dans chacune des pièces ou des coins. On va également observer les éléments extérieurs qui perturbent ou au contraire harmonisent le lieu.

Ainsi, de manière générale :

  • L’énergie Sud (l’équivalent de l’été) va être chargée en lumière, en ouverture et en dynamisme.
  • Tandis que l’énergie au Nord (l’hiver) sera plus « mentale », propice au recueillement et à l’introspection.
  • L’Est apporte une énergie de renouveau, créative (comme le printemps).
  • L’Ouest au contraire, comme l’automne, est propice aux remises en questions et aux évolutions.

(Pour approfondir ces énergies liées aux 4 saisons, je vous recommande grandement le livret offert sur la roue de l’année.)

Regardez où sont placées vos différentes pièces : correspondent-elles à l’énergie que vous souhaitez y apporter ? Un bureau placé à l’Est ou au Nord par exemple ne donnera pas du tout les mêmes résultats. Le premier favorise la créativité, le second la concentration mentale. Un salon placé au Sud par exemple est idéal pour une vie sociale riche et pleine.

Prenez aussi en compte les éléments extérieurs du voisinage qui influencent les énergies du lieu : les routes, les éléments de verdure, les immeubles ou bâtiments qui vous entourent, les voisins… Cela aura son importance lorsqu’il s’agira de rééquilibrer ou d’agencer les pièces.

Envisagez éventuellement de déménager une pièce à un autre endroit plus propice, cela peut changer beaucoup de choses !

Étape 3 : Jouer avec les couleurs pour harmoniser

Après le diagnostic vient le temps de l’harmonisation… Si vous avez déjà détecté des petites choses à rectifier, c’est parfait. Les couleurs vont venir vous aider à rétablir l’harmonie. Chaque couleur possède une énergie propre, qui peut encore être précisée grâce à la tonalité (douce, vibrante) ou la texture (brillante, rugueuse).

Si votre bureau donne au Nord mais que vous avez besoin d’un peu plus de créativité par exemple, vous pourrez vous aider des couleurs pour rétablir l’équilibre et faire pencher la balance du côté de ce que vous recherchez. Le choix de la couleur n’est pas anodin ! Et tout se fait en fonction de vos ressentis et de vos objectifs, c’est donc le moment de vous poser et de voir vers où vous souhaiter aller.

Pour vous aider, voici la signification des couleurs en quelques mots-clés. Attention car certaines couleurs sont très puissantes, à n’utiliser que par petites touches !

  • Jaune : joie, convivialité, rire, bonheur
  • Orange : changement, évolution, dynamisme
  • Rouge : passion, force, caractère, stimulation
  • Rose : féminité, enfance, douceur, amour
  • Vert : nature, guérison, soin, renouveau
  • Bleu : mental, sérieux, réflexion, tranquillité
  • Violet : déconnexion, spiritualité, arts
  • Marron : stabilité, ancrage, réconfort, sécurité
  • Gris : calme, effacement, retrait
  • Noir : introspection, mystère, luxe
  • Blanc : clarté d’esprit, précision, communication

Pour choisir vos couleurs, pensez aussi à la personnalité des habitants de la maison. Si vous êtes déjà une personne très chaude et dynamique exemple, évitez de trop miser sur le rouge ! De même, si vous êtes plutôt de nature réservée et introspective, ne repeignez pas vos murs en gris, au risque de rapidement déprimer… 😉

Étape 4 : Privilégier les matières naturelles et équilibrantes

Vient ensuite le moment de s’intéresser aux matières. En Feng Shui, il existe aussi 5 éléments : l’eau, le bois, le feu, la terre et le métal (eh oui, ce ne sont pas les mêmes qu’en ayurveda). On retrouve ces 5 éléments dans les différents matériaux qui composent la maison. Les murs, le sol, les objets, les éléments de cuisine et salle de bain, etc.

Feng shui : 5 éléments

Certains éléments s’agencent harmonieusement tandis que d’autres ne s’entendent pas très bien. On va donc essayer de privilégier les bonnes associations et d’éviter les autres. Ainsi, sur le schéma on voit comment le bois nourrit le feu qui nourrit la terre, qui elle-même nourrit le métal qui nourrit l’eau qui enfin nourrit le bois. C’est le cycle de création à privilégier, sachant que toutes les autres associations ne sont pas idéales. Par exemple, dans la cuisine on va essayer de ne pas mélanger le feu et l’eau. Mais on pourra associer l’eau et le bois, ou encore le feu et la terre, sans aucun soucis.

C’est un peu plus technique ici mais l’important à retenir est encore une fois l’équilibre des énergies :

  • Le bois va favoriser le créativité, le renouveau, la positivité. On le trouve dans les meubles, les parquets, les objets en bois, etc.
  • Le feu donne de l’énergie et de la chaleur. C’est lui qui apporte de l’action, mais à utiliser avec modération au risque de se brûler ! On le trouve dans tout ce qui apporte de la chaleur : cheminée, bougies, appareils de cuisson, couleurs rouges ou chaudes.
  • La terre ramène à l’ancrage, à la connaissance de soi, à la sécurité. On la trouve dans toutes les matières en terre ou en pierre, carrelages, mais aussi dans les pots de fleurs, les plantes.
  • Le métal apporte de la rigueur, de l’organisation. On le trouve déjà dans de nombreux appareils et accessoires, il vaut mieux ne pas en abuser pour son côté froid et tranchant.
  • Enfin l’eau nous ramène à notre sphère émotionnelle. On la trouve dans les fontaines, les robinets, les aquariums, la couleur bleue… A éviter en trop grandes quantités au risque de se sentir submergé 😉

Étape 5 : Amener de la lumière, mais pas n’importe comment !

Autre point important à surveiller : la luminosité ! Une belle lumière est toujours bénéfique, il importe cependant de savoir la doser.

  • Dans une pièce de vie, plutôt Yang, on va privilégier des lumières directes, qui viennent du plafond, avec une forte luminosité qui va bien éclairer l’ensemble de la pièce.
  • Dans une pièce de calme, plutôt Yin, il faudra jouer sur une ambiance plus subtile. On pourra alors avoir plusieurs points lumineux, indirects, par exemple grâce à des abat-jours. Ce flou lumineux sera plus propice à la détente et la relaxation.

De même, la couleur de la lumière donnera ce côté plus Yin ou plus Yang, en fonction des résultats escomptés. Pensez à l’usage que vous ferez de chacune des zones ou des pièces, et harmonisez toujours en fonction de vos propres besoins et de votre personnalité.

Pensez aux guirlandes ou aux bougies qui permettent de faire varier les ambiances dans une même pièce. Ainsi, un salon très lumineux peut se transformer en véritable cocon de douceur lorsque l’heure du coucher approche.

Étape 6 : Faire attention à la symbolique des objets et des éléments

Une fois que le rangement, le diagnostic, les couleurs, les matières et la lumière sont en place, on a déjà fait une grosse partie du travail ! Les énergies globales sont harmonisées. Il est temps de passer aux détails plus fins de notre aménagement…

En Feng Shui la symbolique des objets est très importante. On va attacher une attention particulière non seulement à l’aspect matériel des objets (couleur, forme, matière) mais aussi à leur signification « cachée », qui elle est plus subjective et personnelle. Des objets anodins peuvent ainsi nous rappeler inconsciemment notre histoire, nos rêves, nos relations, nos objectifs, mais aussi nos manques et nos impasses. Il importe alors de prendre conscience de ces significations et d’en prendre soin, en se débarrassant des objets de mauvaise augure et en affichant fièrement ceux qui nous poussent en avant et nous supportent.

Des exemples d’objets à éliminer (ou à mettre moins en évidence)

  • Les objets tranchants et coupants (au placard la collection d’armes! 😉 ) parce qu’ils apportent une symbolique de violence et de guerre.
  • Les représentations de désert, les cactus, parce qu’ils amènent inconsciemment de la solitude et de l’isolement (sauf si on recherche cet isolement bien sûr).
  • La symbolique du sacrifice, les crucifix, les portraits d’hommes torturés ou fous, etc. Bon…

Des exemples d’objets à afficher

  • Les représentations de nos objectifs de vie : un lieu où on a envie d’aller, un tableau qui symbolise le succès tel qu’on l’envisage pour nous-même…
  • Des réalisations de nos enfants ou de nos ancêtres, qui nous rappellent à nos liens familiaux.
  • Les rappels de nos succès : un diplôme, des photos de voyages, des représentations de nos proches, des objets qui symbolisent nos réalisations ultérieures, etc.

Le choix de l’emplacement

Lors de cette recherche de symbolique derrière vos objets du quotidien, essayez aussi de ne pas placer vos objets n’importe où mais de choisir avec conscience les zones où vous les placez. Pensez à l’utilisation de la pièce (exemple : un objet qui apporte de l’amour dans la chambre) mais aussi à l’énergie de la direction (Nord, Sud, Est, Ouest) pour équilibrer et harmoniser l’ensemble.

Étape 7 : Ne pas oublier les senteurs et la musicalité

On pense beaucoup au sens de la vue et du toucher, mais il ne faut pas oublier non plus nos autres sens. Ils sont tout aussi importants et très puissants ! Ce sont également des outils pour rééquilibrer une maison en Feng Shui.

Les senteurs

Pour ce qui est des odeurs, pensez à bien aérer votre logement. Cela participe aussi au renouvellement de l’air et à la bonne oxygénation du corps. Intéressez-vous aux huiles essentielles et à leurs propriétés : une bonne odeur sera tout aussi efficace qu’une couleur pour équilibrer un manque à certains endroits (même si elle est moins tenace sur la durée). Vous pouvez par exemple utiliser un diffuseur d’huile essentielle, ou tout simplement en ajouter lors de vos bains de détente.

La musicalité

Enfin, faîtes attention aux bruits. Cela comprend à la fois les bruits de voisinage, la musique que vous mettez chez vous, mais aussi les bruits divers de vos objets et de vos meubles. Écoutez avec conscience la musicalité de votre maison et voyez si elle vous convient !

Étape 8 : Peaufiner les détails grâce aux objets magiques

Lors de votre analyse au peigne fin de votre maison, vous avez peut-être constaté des endroits peu satisfaisants que vous avez du mal à rectifier. Cela peut-être une zone où l’énergie est trop rapide (par exemple un escalier qui donne juste après une porte d’entré). Ou bien une zone un peu tristounette où l’énergie stagne, qui manque de pep’s.

Pour nous aider dans notre recherche de l’harmonie Feng Shui idéale dans notre maison, on pourra avoir recours à des objets spécifiques :

Les plantes

Avez-vous déjà remarqué comme une simple plante peut changer radicalement l’harmonie d’une pièce ? Les plantes, on peut en user et en abuser (à condition de bien les entretenir évidemment). Elle apportent à la fois de l’énergie et de l’apaisement. On les choisit de préférences grasses avec des feuilles bien rondes, en évitant les plantes aux feuilles trop pointues (ou pire, les cactus).

Les miroirs

Les miroirs sont extraordinaires pour faire circuler l’énergie et agrandir les pièces. Il faut cependant être vigilant à l’endroit où on le place. Ils ont en effet tendance à rendre le chi plus rapide et plus intense. A éviter donc placé juste devant le lit au risque d’avoir du mal à dormir.

Les mobiles

Les mobiles s’accrochent au plafond et permettent de ralentir la circulation de l’énergie. Il existe de nombreuses formes et couleurs, parfois certains avec des sons (tels les carillons). Ce sont de supers outils pour calmer le jeu et favoriser la dispersion dans un passage trop concentré.

Les coussins et les tissus

En Feng Shui on va aussi beaucoup utiliser les coussins pour leur côté très Yin, moelleux et rassurants. Ils apportent de la douceur, tout comme les tentures ou les rideaux. Mais ils peuvent aussi être plus Yang s’ils ont une matière rêche ou des couleurs vives. On peut ainsi apporter des touches de couleur ou de matière spécifique, pour harmoniser de façon plus précise certains endroits.

Les guirlandes

On en a déjà parlé dans l’étape 5 sur la luminosité. Ce sont des objets qui vont permettre de créer des espaces de lumière diffuse et indirecte. Très utiles, ils peuvent également radicalement changer l’atmosphère d’une pièce.

Les combinaisons sont infinies. Testez et amusez-vous ! Suivez vos envies et votre intuition. Et surtout, restez connecté.e à votre ressenti pour savoir si l’aménagement vous correspond ou pas.

Étape 9 : Reprendre le travail zone par zone pour travailler sur vos objectifs

Une fois que vous maîtrisez toutes ces bases, vous pourrez aller encore plus loin avec l’utilisation du fameux « Bagua ». Le Bagua en Feng Shui est un dessin composé de différentes cases, que l’on va superposer au plan de notre maison. Chaque case correspond à un domaine de notre vie : amour, santé, relations, prospérité, réputation, famille, créativité, connaissance, carrière, voyage, etc.

Bagua Feng Shui

Ainsi, il sera possible de travailler plus spécifiquement sur chacun de ces domaines. On se rendra compte que la zone carrière est placée dans le couloir par exemple, ce qui n’aide pas, mais on pourra travailler pour rétablir le bon ordre des choses. Et les conséquences dans la vie de tous les jours ne tarderons pas à se faire sentir !

Le même travail réalisé précédemment pour l’équilibre des énergies de la maison sera complété par cette nouvelle donnée, ces nouvelles perspectives.

Dans cet article nous ne parlerons pas plus longtemps du Bagua car cela deviendrait trop complexe, mais sachez que cela existe. Vous trouverez différentes ressources sur internet qui expliquent en profondeur comment l’utiliser.

Étape 10 : Prendre son temps et suivre son intuition

Et cela nous amène à la conclusion avec cette dernière étape : prenez votre temps, sans vous prendre trop la tête ! Le Feng Shui est un art extrêmement complexe et on pourrait passer de nombreuses années à l’étudier. Il existe d’ailleurs de très bons professionnels dans ce domaine et si cela vous intéresse cela peut être une bonne option de vous faire accompagner.

En attendant, sans aller trop loin dans la théorie on peut déjà prendre le temps de se poser les bonnes questions quant à son logement et son environnement de vie. Amener un peu plus de conscience à ce niveau c’est aussi revenir à soi et à ses ressentis, à ce qui nous correspond aujourd’hui qui peut-être ne nous correspondait pas hier. Nous sommes en constante évolution et notre lieu de vie est aussi le reflet de ces changements. Travailler sur le feng shui de sa maison, c’est aussi travailler sur la connexion à nous-même, à notre intuition et à notre créativité.

En espérant que cet article vous aura aidé à voir votre maison différemment et vous aura donné envie d’en prendre soin !

Pour aller plus loin et en restant dans cette approche légère du Feng Shui, je vous conseille le cahier Feng Shui des paresseuses 😉

Pour aller plus loin avec Epione, n’oubliez pas de télécharger votre roue de l’année ! En vous abonnant, vous recevrez régulièrement des conseils bien-être pour prendre soin de vous au fil des mois et des saisons.

Vous pouvez épingler cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement :

Feng Shui : 10 étapes faciles pour changer son lieu de vie
Feng shui : le guide pour débuter simplement
10 étapes pour un intérieur feng shui
Étiquettes: