Le minimalisme ou l'art de se recentrer

Le minimalisme ou l’art de se recentrer

Ce bonheur d’arriver au point de maîtrise où tout devient facile, évident, simple…

La simplicité est la sophistication ultime.

Léonard de Vinci

Est-ce que vous avez déjà ressenti cela ?

Après avoir exploré, galéré, après s’être éparpillé dans tous les sens, il y a un moment où on se rend compte que c’était une perte d’énergie et qu’on peut réussir à se concentrer sur les choses importantes avec facilité, joie et plaisir. Et que ça marche !

C’est ce point de maîtrise vers lequel on tend avant tout quand on s’engage sur la voie du minimalisme.

Le minimalisme, qu’est-ce que c’est ?

Le minimalisme est une tendance qui vise à simplifier sa vie.

Mais, simplifier sa vie…

Cela peut prendre énormément de formes différentes : cela peut par exemple vouloir dire désencombrer sa maison, se contenter de ce que l’on a, réduire la complexité de ses relations, apprendre à souffler, ou encore s’autoriser des temps libres où l’on ne fait rien, où l’on se laisse vivre…

Par ailleurs, le minimalisme va, soit légèrement soit plus frontalement, à l’encontre de la tendance à la surconsommation, à la complexification et à la croissance à tout prix du modèle de société actuel. Le minimalisme c’est donc aussi proposer des alternatives à un modèle qui peut-être ne nous convient pas ou plus.

Pourquoi faire ?

Simplifier sa vie, c’est-à-dire diminuer, réduire, faciliter, dé-compliquer. Pourquoi ? On pourrait donner de nombreuses raisons toutes aussi valides les unes que les autres :

  • dépenser moins d’argent
  • arrêter de s’éparpiller et se concentrer sur les choses vraiment importantes pour nous
  • apprendre à dire non
  • faire de la place
  • adopter un mode de vie plus écologique, plus respectueux de l’environnement
  • dépasser ses addictions
  • se déstresser
  • avoir des relations plus saines et équilibrées
  • avoir plus de temps
  • être en meilleure santé
  • être plus heureux

Déjà ça, ce n’est pas si mal non ? D’autant que selon les personnes et les histoires, on pourrait sûrement allonger la liste. Mais le minimalisme se contente de ce qui est, sans toujours aller chercher plus.

Et pourquoi pas ?

Faire le ménage

Quand on commence à être encombré, que ce soit littéralement – chez soi envahi par des objets – ou métaphoriquement – c’est-à-dire vraiment éparpillé dans sa tête – il est peut-être temps de faire un peu de ménage.

Voici par exemple quelques idées de choses à simplifier :

  • faire le point sur sa garde-robe, son style vestimentaire
  • simplifier son alimentation
  • alléger sa vie digitale
  • accepter de réduire son réseau de relations
  • travailler moins
  • désencombrer son agenda, son emploi du temps
  • faciliter son rapport à soi-même, résoudre pour de bon des blocages personnels
  • simplifier son rapport aux autres
  • réduire sa consommation de médias
  • travailler sur ses objectifs de vie en acceptant d’être moins exigeant
  • vider et ranger sa maison
  • diminuer ses engagements professionnels et personnels
  • etc.

D’une façon générale, il y a énormément de pistes pour simplifier sa vie. Chacun, chacune, aura des envies et des besoins différents. Écouter au fond de soi ce qui nous fait envie c’est déjà un premier pas.

Apprendre à dire stop

Le plus important et aussi le plus difficile, c’est de commencer.

Prendre la décision de diminuer, d’arrêter, de se recentrer.

Dire « STOP » mentalement à ceci ou à cela.

Se dire aussi, plus doucement, « pourquoi pas », « et si j’essayais sans ? », « après tout, ai-je vraiment besoin de ça ? ». Ouf… déjà, on respire.

Et puis après pour le reste, c’est plus facile. Le minimalisme est un chemin de découverte qui mène à soi.

En réalité l’objectif n’est pas de se torturer en s’infligeant des restrictions impossibles. Le cheminement est avant tout une modification dans notre état d’esprit. Pour la mise en pratique, on se déleste avec joie de toutes ces choses qui nous encombrent, parce qu’on a compris qu’elles ne nous servaient pas ou plus.

L’objectif c’est par contre de se faire juste un peu de place pour respirer. De l’espace pour se sentir un peu plus à l’aise. Et aussi, un peu de recul pour pouvoir voir autour de nous ce qui nous apporte du bonheur ou ce qui nous en éloigne.

Exercice

Je dis « stop »


Et vous, à quoi vous accepteriez de dire STOP, là tout de suite, pour vous faire un peu de place ?

Pour s’inspirer

Quelques icônes du style de vie minimaliste

  • Les Minimalists Joshua Fields Millburn & Ryan Nicodemus : Matt d’Avella les a suivi lors d’une de leur tournée aux Etats-Unis et en a fait un super documentaire, Minimalism, disponible sur Netflix. Agréable à regarder et vraiment inspirant !
  • La très connue Marie Kondo (lien vers sa chaîne Youtube) et son art du rangement minimaliste, dont la série est également disponible sur Netflix. On s’inspire surtout de sa méthode de tri pour repérer ce dont il est grand temps de se séparer : « est-ce que cet objet m’apporte de la joie ? ». Possible aussi d’étendre à d’autre domaines : « est-ce que ce travail/cette personne/cette expérience m’apporte de la joie ? ». Si c’est non, alors il est temps de se poser quelques questions.
  • Colin Beavan, alias No Impact Man. Pour les sensibles à la cause environnementale, son récit (disponible ici) est à la fois décomplexant, drôle et motivant. Ou comment limiter sa consommation peut drastiquement changer sa vie.
  • Pour les amoureux de la lecture, l’auteur Dominique Loreau, française qui vit maintenant au Japon, a écrit pas mal de livres sur le sujet du minimalisme.
  • Mister Money Mustache (en anglais). Un autre style de minimalisme qui lui est davantage orienté vers la frugalité dans un objectif d’indépendance financière. Du bon et du moins bon dans ce blog assez connu. L’idée c’est surtout d’explorer comment une vie plus frugale peut amener à plus de liberté.

Trois blogs qualitatifs en français sur le minimalisme

  • Vivre avec moins : un blog en français sur le minimalisme qui aborde beaucoup de sujets du quotidien de manière pratique et ludique.
  • Le blog Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny : pour s’initier au minimalisme même avec une vie de famille bien remplie !
  • Existence Zen : une interface épurée, des articles de qualité, des interviews, idéal pour commencer.

N’hésitez pas non plus à vous abonner à la newsletter Epione pour recevoir chaque mois votre pause bien-être inspirée de l’Ayurveda et du Minimalisme.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *