Aller au contenu

4 étapes pour guérir une anxiété chronique

Guérir son anxiété chronique - gestion de la peur en ayurveda, rencontre avec Sarah Pinckers

Cet article a été écrit à partir d’un atelier sur « La gestion de la peur en ayurveda » donné à Liège (Belgique) en 2022 par Sarah Pinckers. Cet atelier m’a personnellement beaucoup aidé à mieux comprendre et mieux gérer une anxiété chronique.

Je vous partage ici quelques grandes lignes de cet atelier. C’est une libre interprétation de son atelier à partir de ma propre compréhension.

Sarah est masseuse, conseillère en hygiène de vie et herboriste. Elle étudie l’ayurveda depuis plus de 10 ans. Nous avons suivi la même formation d’herboristerie (à deux années d’intervalle) et habité à quelques pas l’une de l’autre sans le savoir pendant à peu près 6 ans, avant de finalement nous rencontrer !

Lors de cet atelier, on découvre la peur depuis le point de vue ayurvédique. Cela nous amène à la fois une compréhension différente de l’anxiété chronique mais aussi des solutions naturelles et respectueuses de notre nature, à dégainer dès que nous en ressentons le besoin.

📝 Note : le temps de lecture de cet article est estimé à 7 minutes.

L’anxiété chronique vue sous le prisme ayurvédique

La peur peut se manifester de nombreuses façons différentes.

Cela peut être une peur intense, panique, fugitive, ou une peur plus diffuse, qui sera alors plus de l’ordre du stress et de l’anxiété. La peur peut également être basée sur des faits réels (un danger imminent) ou au contraire basée sur des projections, des anticipations, ou même sans aucun objet.

En ayurveda la peur est le signal d’un excès du dosha Vata.

  • Lorsque Vata est équilibré, on se sent serein, en paix.
  • Lorsque Vata est déséquilibré, c’est au contraire de l’anxiété, de l’agitation mentale, une oscillation entre trop-plein d’énergie et fatigue extrême. On a alors une sensation d’intensité, de stress, de surcharge. Cela peut générer à la fois un sentiment d’addiction à cette intensité mais aussi une fatigue progressive au niveau des reins, le siège de notre énergie vitale.

La solution à cette situation est toujours très différente en fonction de chacun. Cependant, nous avons tout de même quelques grandes lignes issues de l’ayurveda qui peuvent nous guider.

Petit à petit, en rééquilibrant Vata, nous retrouvons un fonctionnement nerveux optimal, un juste équilibre entre activité et repos. Cela nous donne un certain ancrage qui fonde notre résilience et notre capacité à nous adapter au changement.

Je vous propose donc aujourd’hui de découvrir 4 étapes pour prendre soin de votre fonctionnement nerveux, calmer les états de stress et d’angoisse et retrouver un peu de sérénité au quotidien. Ce sont 4 étapes que j’ai personnellement testé et approuvé. Elles continuent de faire leurs preuves dès que j’en ai le besoin. J’espère qu’elles pourront également vous aider.

En fin d’article je vous donne mon exemple (à adapter pour vous) de rituel type pour mettre en pratique ces 4 étapes lorsque vous sentez que l’anxiété reprend le dessus.

4 étapes pour apaiser une anxiété chronique

1 – L’hydratation et les massages pour éviter toute forme d’assèchement

Un mental en surchauffe crée de l’assèchement. Les nerfs sont secs, épuisés et déshydratés. La première étape consiste quasiment toujours à réhydrater le corps.

Cela passe donc par une hydratation correcte, boire suffisamment d’eau. Il faut parfois boire beaucoup d’eau pendant quelques jours pour bien se réhydrater, idéalement de l’eau bouillie et tiédie.

Mais aussi par l’huile, que l’on va appliquer en massages ou auto-massages. L’huile va venir nourrir les tissus et s’ancrer, s’alourdir, pour revenir à la matière et soulager le mental.

A ce propos je vous conseille un simple massage des pieds à l’huile le soir avant de dormir. Ou bien, si c’est possible pour vous, carrément l’auto-massage abhyanga à l’huile chaude (ultra efficace).

2 – Retrouver le sens de la fluidité

En plus de l’assèchement, on va tenter d’éviter toute forme d’encrassement.

Vata c’est le vent, le mouvement dans le corps. Quand le vent est perturbé, cela s’agite dans tous les sens, et souvent dans le mauvais sens. Alors pour retrouver un juste mouvement, une bonne fluidité dans les mouvements du corps, la respiration va être notre principale alliée. Il existe des techniques de respiration efficaces, qui agissent à la fois sur le physique, sur l’émotionnel et sur le mental. N’hésitez pas à en choisir une qui vous correspond et à la pratiquer régulièrement.

Par ailleurs, il faut savoir que le principal canal du corps, c’est le canal digestif. C’est lui qui donne la principale indication de l’état de la circulation dans le reste du corps. Il est donc primordial de prendre soin de sa digestion pour éviter les blocages à ce niveau. Évitez autant que possible la constipation et privilégiez les aliments consistants et digestes, toujours bien chauds.

3 – Protéger sa forteresse

De même que les aliments physiques, les aliments “subtils” doivent être digérés pour être soit assimilés soit rejetés. Ce sont par exemple les émotions, informations, conversations ou ressentis aux niveau des 5 sens. Une accumulation de ces aliments subtils débouche parfois sur un trop-plein, quand on a trop d’informations à traiter par rapport à notre capacité digestive.

L’idée ici va donc être de protéger notre intériorité d’un trop-plein et d’ajuster la quantité d’informations que l’on doit digérer en fonction de notre capacité à les traiter.

Cela passe par :

  • prendre soin de nos organes sensoriels (peau, nez, yeux, oreilles, bouche)
  • mais aussi de ce qui arrive jusqu’à eux : est-ce plaisant, est-ce trop, est-ce suffisant ?

Cela passe aussi par choisir en conscience ce par quoi on se laisse atteindre ou pas. A doser en fonction de nos besoins actuels.

Par exemple, si on est déjà remplis d’une émotion de peur ou de colère, on va essayer de diluer cette émotion avec d’autres choses. Cela peut être du silence, des émotions positives, un film, de la musique, des rires, etc. Ainsi, on va pouvoir mieux la digérer plutôt que d’ajouter encore par dessus des sources de peur ou de colère.

4 – Choisir ce qui nous connecte au monde

Enfin Vata, c’est comme une onde électrique. Lorsque les nerfs fonctionnent bien, la prise de terre est connectée : cela permet d’évacuer facilement le trop-plein. Lorsqu’ils commencent à se dérégler, c’est la panique et on s’agite dans le mental car notre prise de terre ne fonctionne plus.

Alors une des pistes est d’essayer de comprendre ce qui nous connecte à la terre, à la matière, pour revenir dans le concret.

Cela peut passer par :

  • le sens du toucher,
  • les massages (qui sont du coup doublement efficaces, voir le point 1).
  • notre travail qui nous ancre,
  • le fait de s’occuper de ses enfants ou de son foyer,
  • le jardinage,
  • l’activité physique,
  • la comptabilité,
  • etc.

Cherchez là dedans où vous vous sentez en amour pour ce que vous faîtes. Car l’amour en ayurveda, c’est un peu l’inverse de la peur !

Anxiété chronique : 4 étapes pour s'en sortir

Mon rituel quand l’anxiété prend le dessus

J’espère que ces 4 pistes pour mieux comprendre et gérer l’anxiété chronique grâce à la perspective ayurvédique vous seront utiles. Pour ma part, elles sont un vrai soutien et je les décline sous la forme d’un rituel de santé naturelle anti-anxiété de cette façon :

  • ☕ une tisane bien chaude (souvent de camomille ou de mélisse) que je prends le temps de préparer avec amour – en prenant le soin de bien respirer (point 2)
  • 🌿 une balade dans la nature, seule ou en bonne compagnie (points 3 et 4)
  • 🪔 et pour finir un massage à l’huile (points 1 et 4).

Je peux tout à fait changer un peu en fonction du moment mais je sais que ce combo est particulièrement efficace et, pour moi, peut-être réalisé facilement et avec entrain, même quand je me sens fatiguée et particulièrement stressée. En général, il suffit à me redonner confiance et à me régénérer.

✏️ A vous ! Je vous encourage à trouver votre propre rituel, à dégainer dès que vous avez le sentiment que l’anxiété reprend le dessus. Dressez la liste de toutes ces choses qui vous ancrent à la terre, qui vous apaisent, qui vous recentrent, et essayez de concocter à partir de cette liste un processus remède pour le quotidien…

J’espère que cet article de la catégorie « Rencontres » vous aura plu et inspiré ! Vous pouvez suivre les actualités de Sarah Pinckers sur Facebook. Si vous avez la chance d’habiter en Belgique, sachez qu’elle organise régulièrement des ateliers (et que c’est une masseuse extraordinaire).

Prendre soin de soi au quotidien avec Epione Bien-être

Vous pouvez épingler cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement.

4 étapes pour guérir son anxiété chronique
Guérir son anxiété chronique avec l'ayurveda
Anxiété chronique - solutions naturelles