Aller au contenu

Des fleurs dans nos assiettes !… Pour le goût, la vue, et pour une santé au naturel

Quelles fleurs comestibles et médicinales ? Thème en beauté pour l'été, catégorie plantes et herboristerie. Epione bien-être.

En cuisine je suis une grande fan des fleurs comestibles, ces jolies alliées qui peuvent agrémenter des salades, décorer un plat, relever une tarte ou une soupe… Certaines fleurs comestibles ont même des propriétés médicinales et peuvent servir à confectionner des sirops ou des huiles intéressantes en herboristerie.

Dans cet article on fera un focus sur 5 fleurs comestibles qui me semblent indispensables à connaître. Ensuite on ira un peu plus loin avec quelques autres fleurs intéressantes, souvent surprenantes, que vous pourrez déguster la prochaine fois que vous croiserez au jardin.

Pourquoi des fleurs comestibles et médicinales ?

La fleur, emblème de beauté ? Bien sûr ! Qui ne s’est jamais arrêté devant ces petites merveilles de la nature, souvent riches en couleurs et aux formes étonnantes ? Et tout cela n’est pas un hasard… La fleur est en effet avant tout un organe permettant à la plante de se reproduire. Les plantes à fleur ont ainsi développé des stratégies variées pour leur reproduction. L’une de ces stratégies étant d’attirer les insectes pollinisateurs avec des couleurs, des odeurs, afin que ces insectes puissent propager le pollen de fleur en fleur et permettre ainsi la reproduction de plantes éloignées entre elles.

Un peu de botanique

Une fleur est en réalité composée de 4 pièces florales différentes :

  • deux pièces florales non sexuées : les sépales (sous les pétales) qui supportent la fleur, et les pétales qui sont souvent larges et colorés (ce sont souvent les pétales que l’on reconnaît en premier) ;
  • et deux pièces florales sexuées : une partie femelle (le pistil) et une partie mâle (les étamines).

Il existe une multitude de fleurs différentes ! On les reconnaît à leur forme, au placement des pièces florales, aux plans de symétrie, etc.

Certaines fleurs sont regroupées entre elles et forment alors des inflorescences. C’est le cas par exemple de la marguerite ou de la pâquerette, qui ne sont pas une seule fleur mais une multitude de fleurs regroupées entre elles.

Manger des fleurs ?

Si certaines fleurs sont comestibles, il est évident qu’on aura du mal à se nourrir uniquement de cela. Cependant, les introduire au jardin puis dans vos assiettes permet d’offrir à nos yeux et à nos papilles ce petit supplément de couleur et de joie qui nous manque parfois. Alors pourquoi s’en priver ?

  • C’est beau : décorer les assiettes, les plats ou les desserts, agrémenter un jardin potager, sublimer un balcon…
  • C’est bon : des saveurs, des odeurs, de quoi aromatiser vos plats ou donner ce petit supplément d’originalité à un repas classique.
  • Elles poussent facilement au jardin, attirent les insectes pollinisateurs et sont de bonnes plantes compagnes pour le potager.
  • Elles sont pleines de vitamines et d’antioxydants : bourrées de vertus pour la santé !

Précautions

Attention bien sûr, toutes les fleurs ne se mangent pas ! Certaines sont toxiques. Il importe de faire bien attention pour éviter une intoxication. Soyez sûr de bien reconnaître l’espèce en question et demandez conseil à un spécialiste si vous n’êtes pas sûr de vous. Attention également avec la famille des Asteracées car certaines personnes sont allergiques à ces plantes (c’est la famille de la camomille entre autres).

Enfin, ne cueillez pas les fleurs qui poussent dans des lieux toxiques (bord des routes, près des champs cultivés). N’utilisez pas non plus les fleurs de chez le fleuriste, privilégiez alors plutôt votre herboriste…

Les 5 fleurs comestibles et médicinales à connaître

A présent passons au cœur du sujet. Pour chacune de ces 5 fleurs comestibles emblématiques, je vous proposerai une petite description et des idées de recettes pour les utiliser. J’ai choisi des fleurs qui poussent facilement au jardin, pérennes ou qui se resèment seules.

Elles sont également complémentaires, cela permet d’aborder des recettes ou des goûts différents avec 5 fleurs comestibles. Je met en avant certaines propriétés médicinales des fleurs comestibles. Les recettes qui suivent proposent soit des préparations d’herboristerie soit des versions plus culinaires de l’usage de la plante.

Pour ceux et celles qui veulent aller plus loin je donne une liste de fleurs comestibles dans la dernière partie de l’article.

Le souci ou calendula

Description de la plante

Le souci (Calendula officinalis) est une plante de la famille des Asteracées très utilisée en herboristerie pour les problèmes de peau. C’est une plante magnifique, annuelle, qui se resème très bien toute seule et apporte beaucoup de gaîté au jardin. On l’utilise souvent comme plante compagne au potager car elle repousse les parasites et attire les abeilles.

Lire aussi : Trouve ta plante totem parmi 10 plantes médicinales.

Souci calendula fleur comestible et médicinale

Propriétés

  • En usage externe, on l’utilise pour les problèmes de peau (acné, coups de soleil, champignons, piqûre, eczéma) car le souci calme les inflammations et stimule la régénération cellulaire.
  • En usage interne, le souci possède une action sur les troubles digestifs, apaise les inflammations et améliore la circulation sanguine.
  • Le souci permet aussi de stimuler le flux sanguin vers l’utérus ce qui en fait une plante intéressante pour réguler le cycle menstruel et atténuer les douleurs des règles.

Précautions d’usage

Ne pas utiliser chez une femme enceinte ou chez les personnes allergiques à la famille des Asteraceae.

Utilisation

On peut utiliser le capitule entier, en incluant les sépales et l’ensemble de la fleur, ou bien seulement les pétales en fonction de l’effet décoratif recherché. Le souci peut se consommer frais ou séché. Ses pétales sont magnifiques ajoutées à votre muesli du matin, dans une salade ou parsemés sur une soupe.

Pour une infusion : prendre une cuillère à café de fleur séchée par tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes et prendre avant les repas.

Pour fabriquer son huile de calendula : bien tasser les fleurs sèches dans un bocal et les recouvrir entièrement d’huile végétale (amande douce par exemple). Après quatre semaines vous pourrez filtrer la préparation et utiliser l’huile en usage externe pour ses vertus apaisantes et anti-inflammatoires. Cette huile peut également servir pour préparer vos cosmétiques maison (démaquillant, gommage, crème de jour, etc.), voir l’article à venir la semaine prochaine.

Le coquelicot

Description de la plante

Plante très commune des champs et des bordures de route, le coquelicot (Papaver rhoeas) est une plante comestible ! On la reconnaît facilement à sa belle couleur rouge et à la délicatesse de ses pétales. Ce sont surtout les pétales qui sont utilisés, à la fois en herboristerie et en condiment pour vos préparations culinaires.

Coquelicot fleurs comestibles et médicinales

Propriétés

Le coquelicot est riche en antioxydants, qui protègent les cellules des agressions extérieures, et en mucilages, ce qui lui permet d’avoir une action adoucissante sur les muqueuses.

  • Indiqué pour calmer les toux sèches et les toux spasmodiques, les gorges irritées
  • Sédatif doux : le coquelicot est une plante calmante qui aide à dormir (on l’utilise notamment chez les jeunes enfants)

Précautions d’usage

Pas de précautions particulières.

Utilisation

Les pétales peuvent être utilisés en décoration, cristallisés au sucre, utilisés pour fabriquer des sirops ou des gelées. Les graines sont condimentaires et présentent un petit goût de noisette.

On utilise les pétales frais ou séchés pour préparer un sirop de coquelicot (recette adaptée du site Althea Provence) :

  • mettre 20 grammes de pétales dans 350mL d’eau froide
  • faire chauffer jusqu’à frémissement puis arrêter le feu et laisser reposer avec le couvercle pendant 3 à 4 heures.
  • Filtrer en pressant bien les plantes pour faire sortir le jus, puis pesez le liquide obtenu.
  • Ajouter ce même poids en miel liquide, bien remuer pour dissoudre le miel puis verser dans une bouteille stérilisée que l’on gardera au frigo.

Le sirop se conserve 1 an environ. Pour le dosage, prendre environ 5 cuillères dans la journée (dose à diminuer pour les enfants de moins de 12 ans) ou 30 minutes avant le coucher.

La violette odorante

Description de la plante

La violette odorante (Viola odorata) est une espèce de violette qui pousse dans les sous-bois. Elle apprécie les lieux ombragés qu’elle peut rapidement coloniser. C’est une plante vivace et rustique de petite taille, dont les fleurs et les feuilles sont comestibles. La violette est une plante comestible très réputée, devenue en particulier emblématique de la ville de Toulouse en France.

Violette odorante fleurs comestibles et médicinales

Propriétés

  • Comme le coquelicot, la violette est riche en mucilages et va permettre d’adoucir la gorge et de calmer les toux sèches.
  • Calme les inflammations digestives et les irritations au niveau de l’estomac et de l’intestin. Elle facilite ainsi le transit intestinal.
  • Utilisée en usage externe pour calmer les inflammations oculaires ou cutanées, ou encore contre les gerçures.

Précautions d’usage

Pas de précautions particulières.

Utilisation

On peut les ajouter crues dans des salades ou dans des desserts : son goût se marie particulièrement bien avec les préparations sucrées. Elle peut également se cuire, par exemple pour aromatiser une soupe ou une omelette.

On peut également en faire des infusions, des sirops, des gelées…

Salade de fruits à la violette : mélanger des fraises coupées en 4 (ou tout autre fruit de saison), une poignée de violettes fraîches, quelques noix et arroser d’un filet de miel ou de citron. A déguster bien frais.

Le trèfle rouge

Description de la plante

Le trèfle rouge (Trifolium pratense), aussi appelé trèfle des prés, est une espèce vivace très commune des champs et jardins. On peut la confondre avec d’autres espèces de trèfles mais sans danger car elles sont toutes comestibles. Le trèfle rouge est cependant l’espèce qui a le plus de propriétés médicinales.

Trèfle rouge fleurs comestibles et médicinales

Propriétés

  • Très riche en minéraux et en oligoéléments : reminéralisante et fortifiante
  • Atténue les symptômes de la ménopause : bouffées de chaleur, fluctuations hormonales, prévention de l’ostéoporose
  • Limitation du développement de l’hyperplasie bénigne de la prostate
  • Prévention des troubles cardio-vasculaires : fluidifie le sang, amélioration de la micro-circulation, réduction du cholestérol
  • En usage externe : contre les problèmes de peau et pour les yeux fatigués
  • Apaise la toux sèche
  • En cas de diarrhée, va calmer les inflammations du système digestif

Précautions d’usage

Ne pas utiliser en cas de grossesse, d’allaitement, ou en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants (cancers du sein et de l’utérus). Attention également si vous prenez des médicaments anticoagulants.

Utilisation

Dans un objectif médicinal on va utiliser le trèfle rouge sous forme de teinture ou d’infusion de sommités fleuries séchées. Il existe également des crèmes ou des huiles pour l’usage externe.

Dans une visée plus culinaire, le trèfle rouge (tout comme d’autres espèces de trèfles) est tout à fait délicieux dans les préparations crues ou cuites, en raison de sa saveur assez sucrée. On utilise la fleur mais aussi les feuilles en particulier les jeunes pousses qui sont excellentes. Les fleurs et les feuilles se cuisent comme des épinards et s’incorporent à toute sorte de préparations : quiches, poêlées de légumes, currys, soupes, céréales, etc.

Recette du riz de trèfle rouge (recette adaptée du site plantessauvages.com) :

  • Cuire deux tasses de riz (blanc, brun ou sauvage, on peut aussi remplacer par d’autres céréales) jusqu’à cuisson complète.
  • Ajouter 2 tasses de fleurettes de trèfle rouge, le jus d’un demi-citron et une grosse noix de beurre.
  • Déguster bien chaud.

La bourrache

Description de la plante

La bourrache (Borrago officinalis) est une herbacée annuelle qui fait de magnifiques fleurs bleues très originales en forme d’étoile. La bourrache a tout pour plaire. Ses fleurs sont comestibles, tout comme ses feuilles qui peuvent être cuites et cuisinées comme des épinards. Elle a d’ailleurs pendant longtemps été cultivée comme un légume. Elle est aussi extrêmement bénéfique au jardin, notamment pour les légumes alentours, puisqu’elle apporte des minéraux à la terre et qu’elle attire les insectes pollinisateurs.

Bourrache fleurs comestibles et médicinales

Propriétés

  • Des graines de la bourrache on extrait une huile qui est excellente pour la peau et contre le vieillissement cutané. On l’utilise également contre le psoriasis, l’eczéma ou l’herpès, ou encore contre les douleurs rhumatismales.
  • La bourrache apaise et soulage les voies respiratoires en cas d’inflammation, de toux ou de bronchite.
  • Recommandée pour soulager les douleurs des règles ou les symptômes de la ménopause
  • Diurétique et légèrement laxative, elle favorise l’élimination.
  • Elle a longtemps été utilisée comme aphrodisiaque, tonique et antidépresseur.

Précautions d’usage

Les parties aériennes de la bourrache contiennent des alcaloïdes pyrrolizidiniques qui peuvent se révéler toxiques pour le foie. Cette plante est donc à déconseiller aux personnes souffrant de troubles hépatiques, aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants. Il est également important d’en consommer dans des quantités raisonnables afin de ne pas surcharger le foie.

L’huile de bourrache ne présente par contre pas ces contre-indications et peut être utilisée sans problème pour tous ces bienfaits médicinaux.

Utilisation

La bourrache se consomme de préférence cuite (elle perd ainsi sa texture un peu velue). Mais ses fleurs peuvent également se consommer crues. C’est d’ailleurs crues que les fleurs seront les plus mises en valeur, de par leur aspect déjà mais aussi de par leur léger goût de concombre bien frais.

Recette de salade fraîche aux fleurs de bourrache : mélangez un petit fenouil finement émincé, une orange coupée en dés, quelques olives tranchées, un demi-oignon rouge finement émincé et quelques brins de persil. Arroser d’une cuillère à café d’huile, un peu de sel et de poivre et parsemez d’une petite poignée de fleurs de bourrache du jardin.

D’autres fleurs comestibles intéressantes

Il existe de nombreuses fleurs comestibles et médicinales et à l’heure d’écrire cet article il m’a été difficile de faire un choix pour n’en sélectionner que cinq. J’aurais aussi aimé vous parler de la capucine, de la rose (et la rose trémière), de la pâquerette, de la mauve… Toutes ces fleurs sont fascinantes de par leur beauté, leur goût, leurs propriétés et leurs usages. Cependant ces premières 5 fleurs comestibles et médicinales sont déjà une bonne introduction. Et pour ceux et celles qui souhaitent aller plus loin, voici une petite liste (non exhaustive) des fleurs qui poussent près de chez nous et qui peuvent être consommées :

  • L’agastache
  • Toutes les fleurs des aromates que l’on consomme habituellement : menthe, basilic, lavande, coriandre, sauge, ciboulette, romarin, thym, estragon, etc.
  • L’aspérule odorante
  • Le bleuet
  • La bourrache (détaillée plus haut)
  • La camomille et la pâquerette
  • La capucine
  • Les chrysanthèmes
  • Le coquelicot (détaillé plus haut)
  • Les fleurs de courgette
  • Les dahlias : magnifiques fleurs à avoir au jardin !
  • Les fleurs de glycine : attention le reste de la plante est toxique, seules les fleurs peuvent se consommer et parfument notamment à merveille les desserts.
  • Les fleurs d’hibiscus
  • La mauve et la guimauve
  • Les œillets et tagètes
  • Les pensées ou les violettes : je détaille la violette odorante parmi les 5 fleurs présentées plus haut
  • Les fleurs de pissenlit
  • Les primevères
  • La rose et la rose trémière
  • Le souci ou calendula (détaillé plus haut)
  • Les silènes
  • Les fleurs de sureau : très connues, on trouve de nombreuses recettes à base de fleurs de sureau sur internet
  • Les fleurs de trèfle : je détaille plus haut le trèfle rouge

Comme vous le voyez il n’y a aucune raison à ne pas égayer nos jardins et potagers (en permaculture) avec ces belles fleurs comestibles.

J’espère que vous trouverez votre bonheur parmi ces fleurs et que vous oserez tester d’en agrémenter vos assiettes !

Prendre soin de soi au quotidien avec Epione Bien-être

Enregistre cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Quelles fleurs comestibles et médicinales pour son jardin
Fleurs comestibles et médicinales Epione bien-être
5 fleurs comestibles et médicinales à découvrir